Organisation de la recherche

Co-tutelle avec le CNRS et Aix-Marseille Université de plusieurs laboratoires développant des travaux au meilleur niveau national et international, la recherche est placée au centre de notre stratégie de développement.

 

Un environnement riche

La situation marseillaise est très favorable à la recherche : la richesse thématique et le niveau des laboratoires du périmètre scientifique sont des atouts incontestables et des points forts de développement de l’école. Centrale Marseille s’inscrit dans une politique Recherche de site.

Les directeurs des laboratoires rattachés sont des collaborateurs du Directeur de l’école, invités permanents au CS. S’ils n’ont pas voix délibérative, ils participent très activement aux discussions préparant les avis du conseil. Leur assiduité est notable, et démontre l’intérêt qu’ils portent à la coopération avec Centrale Marseille.

Le directeur de la recherche de l’école sollicite des rencontres avec l’ensemble des directeurs des unités de recherche rattachées à Centrale Marseille pour traiter de points précis comme les perspectives de développement des thématiques de recherche, les moyens mis à disposition des laboratoires par l’école, les grands projets de recherche, les relations extérieures (politiques d’équipement, de recherche de financements de projets,…).

Le pilotage de la recherche

L’école s’est dotée d’un directeur de la recherche, vice-président du Conseil scientifique.
Il est accompagné de deux directeurs délégués pour développer les objectifs annoncés (suivi des écoles doctorales, des co-habilitations de Masters, création de nouveaux réseaux et de nouvelles formations, ouverture à l’international, actions pour la recherche).

Des chargés de mission auprès des Masters recherche élaborent les modifications de la formation avec les autres partenaires du diplôme et les responsables scientifiques de spécialités.

Le conseil scientifique comprend des personnalités extérieures représentants de l’activité économique, des pouvoirs locaux, et des personnalités choisies pour leur valeur personnelle. Les orientations et les moyens mobilisés sont soumis au conseil scientifique qui, si besoin est, transmet les objectifs et projets retenus au conseil d’administration pour arrêter les choix.